Articles avec #3c - p&v tag

Publié le 13 Mai 2021

copie journal les Echos

 

Pierre et Vacances trouve un nouveau financement

Le groupe a sécurisé pour 300 millions d'euros de nouveaux emprunts, dans l'attente de sa recapitalisation.

Par Véronique Guillermard

Publié le 11/05/2021 à 08:37, mis à jour le 11/05/2021 à 23:15

Un peu d'oxygène pour tenir encore quelques mois. En grandes difficultés, le groupe Pierre & ­Vacances-Center Parcs (PVCP) peut compter sur 300 millions d'euros de nouveaux financements. Le leader européen des résidences de loisirs a signé avec « ses partenaires financiers habituels », des banques essentiellement françaises, une offre ferme de refinancement destinée à « répondre aux besoins à court terme du groupe liés à ses ­activités et ses contraintes opérationnelles », a-t-il annoncé mardi 11 mai.

Cette offre se décline en deux tranches. La première, d'une valeur de 175 millions, sera mise à la disposition de PVCP début juin au plus tard. La seconde, d'un montant de 125 millions, dont 34,5 millions de prêt garanti par l'État (PGE), pourra être débloquée si besoin, en octobre 2021 au plus tard.

Cet accord permet à PVCP de respirer, dans l'attente de sa recapitalisation. « Sans ce soutien financier, le groupe aurait été placé en procédure de sauvegarde ou en faillite », résume un proche du groupe. Comme tous les autres acteurs du tourisme, PVCP a été frappé très durement par la ­Covid-19 qui a entraîné des fermetures de résidences, des frontières et l'arrêt des voyages internationaux. Au 1er semestre de l'exercice 2020-2021, le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 57,3 %, à 297,2 millions d'euros.

Pour la première fois de son histoire, PVCP a interrompu le versement des loyers aux 18.000 propriétaires d'appartements, dont il avait assuré la vente et qu'il gère en leur nom dans ses résidences de tourisme.

Les financements annoncés hier ne vont pas servir à régler les impayés de loyer.

La procédure de conciliation avec les propriétaires, ouverte début février pour une période de quatre mois, renouvelable, se poursuit sous l'égide du tribunal de commerce de Paris.

En quête d'investisseurs

Ce refinancement marque la première étape d'une évolution du capital et d'une réorganisation en profondeur du groupe, qui emploie 12.600 personnes. Le 18 mai, Franck Gervais, arrivé à la direction générale de PVCP le 1er janvier 2021, doit présenter un nouveau plan stratégique, baptisé « Re-Invention », concocté avec le cabinet de conseils Advancy.

Cet automne, PVCP, toujours contrôlée par son fondateur Gérard Brémond, via sa holding SITI (49,4 % du capital et plus de 50 % des droits de vote), espère boucler sa recapitalisation avec l'arrivée d'un ou de plusieurs nouveaux investisseurs. « Nous avons reçu des marques d'intérêt », assure un porte-parole du groupe.

La banque Rothschild a été mandatée pour travailler sur le dossier. Des fonds et industriels européens et américains l'ont regardé, à l'instar du fonds HIG Europe, qui a jeté l'éponge.

Le dossier n'est pas simple car, au-delà de la crise du Covid-19, le groupe qui supporte une lourde dette (330,6 millions, contre 131 millions à la fin de l'exercice 2018-2019), doit se remettre en question et investir massivement pour moderniser son parc de résidences. « Un tiers est à rafraîchir, un tiers à oublier tant il a mal vieilli et seulement un tiers est aux standards modernes », assure un expert.

Pour plusieurs analystes, la pépite du groupe, c'est Center Parcs, qui est très rentable, et le second actif à potentiel, c'est Adagio, dont le statut est hybride au sein du groupe dédié à la clientèle loisirs. Spécialisé dans les résidences urbaines orientées business, Adagio est en outre une filiale à parité avec le groupe Accor, qui aura sans doute son mot à dire.

copie Le Figaro Economie

Voir les commentaires

Rédigé par PhP

Publié dans #2021, #3C - P&V, #COVID

Publié le 30 Avril 2021

Nous venons d’être informé par un adhérent du 3C en mandat avec MAEVA de l’offre proposée aux propriétaires :

ACCEPTER UNE BAISSE DE 30% sur le montant des revenus bruts 2021

 

Argumentaire MAEVA :

«  permettre de différencier votre logement et d’optimiser son taux de remplissage »

Cette proposition était valable jusqu’au 15/04, mais MAEVA continu à diffuser cette offre via de nombreux sites de location.

Le Collectif 3C juge cette proposition scandaleuse et nous vous incitons à la refuser, car dans le Var les réservations commencent à tomber, la plupart des acteurs sont confiants et s'attendent à réaliser à nouveau sur les périodes de fin juin à fin août un fort business, sans dégrader les conditions commerciales.

Maeva en pratiquant une telle baisse et si elle est acceptée par de nombreux propriétaires va s'assurer un taux de remplissage élevé, avec des locataires à faible pouvoir d'achat ce qui dégradera encore plus la valeur et la perception de notre site. Nous devons retrouver une clientèle d’un bon moyen de gamme.

Tout est fait actuellement par l’ASCAPE pour relever la fréquentation de Cap Esterel.

Il ne s’agit pas d’attirer une clientèle qui ne peut qu’engendrer des difficultés supplémentaires. Le panier moyen des commerçants l’an dernier était en forte baisse, une nouvelle dévaluation ne leur permettrait pas de réaliser un chiffre d’affaires assurant leur survie.

Nous n’avons pas reçu au moment de la mise en ligne de cette article la confirmation du directeur de P&V à Cap Esterel, de la date de réouverture de la réception pour le retrait des cartes loisirs, et des prestations garderies, animations.

L’ouverture de la piscine du Grand Bleu et de la piscine à vague est en attente d’une décision préfectorale.

Le Bureau du 3C

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau 3C

Publié dans #2021, #3C - P&V

Publié le 26 Mars 2021

Merci de cliquer sur l'image

Nous venons de recevoir via un propriétaire en contrat avec Maeva ce lien vers le site de P&V qui va rassurer les propriétaires en mandat avec cet hébergeur.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau 3C

Publié dans #2021, #3C - P&V

Publié le 6 Mars 2021

 

  • Suite à une initiative du 3C ;
    • Dès le mois d’avril 2020 des contacts ont été pris avec le Cabinet Gobert pour anticiper les questions qui pourraient se poser sur la fin du bail dérogatoire.
    • Ces contacts se sont révélés largement prémonitoires et justifiés par les décisions unilatérales de P&V de ne pas payer les loyers pendant la « période COVID »
    • Il s’en est suivi un premier mandat donné au Cabinet Gobert pour recouvrer les loyers impayés lors du 1er confinement en 2020.
  • Ce mandat a été étendu début 2021 aux loyers des personnes ayant signé le nouveau bail.
  • Dû à sa situation financière P&V a sollicité une conciliation avec ses créanciers. Le président du Tribunal de commerce de Paris a ouvert le 2 février 2021 une procédure de conciliation judiciaire à l’égard de « Pierre et Vacances S.A. et de certaines de ses filiales ».
    • Il est précisé que cette conciliation ne peut être ouverte à tous les plaignants, et seuls ceux réunis dans un groupe suffisamment conséquent pourront être représentés.
    • Cette conciliation ne concerne que les copropriétaires, liés à bail commercial avec la société P&V.
    • Pendant la période de conciliation et avant signature d’un accord, les termes du bail signé continuent d’être applicables au bailleur.
      • Avec cette nouvelle situation, figeant toute possibilité d’action juridique qui concernerait le domaine de la conciliation, le cabinet Gobert a mis sur pieds un nouveau mandat pour les bailleurs n’ayant pas encore signé le mandat précédent.
      • Vous trouverez les détails sur ce mandat et la façon d’y participer sur le site https://www.gobert-associes.fr/pierre-vacances-action-collective-des-proprietaires-bailleurs-des-residences-gerees/
      • A noter que ce nouveau mandat, tenant compte de cette procédure de conciliation comporte deux étapes :
        • Une première a 85€ TTC à la signature du mandat permettant d’être représenté comme partie prenante à la négociation.
        • Une deuxième a 65€ TTC « gratification » à l’issu de la conciliation en cas de signature d’un accord permettant aux bailleurs de récupérer tout ou partie des loyers impayés.
    • Pour les bailleurs ayant déjà signé le mandat initial, il ne sera pas nécessaire de resigner le nouveau mandat, l’ancien continuera à s’appliquer.

 

  • Il appartiendra à chaque propriétaire bailleur ayant donné mandat à notre avocat, d’accepter ou pas le compromis sera conclus.

 

 Le 3C continuera de vous tenir informé au fur et à mesure de nos informations sur l’évolution de cette conciliation, avec l’ensemble de nos nombreux correspondants sur ce sujet.

 

A noter qu’à notre connaissance moins de 50% des personnes ayant signé le bail 2020-2028 avec Pierre et Vacances nous ont contacté, il vous reste peu de temps pour le faire !

Voir les commentaires

Publié le 1 Mars 2021

Quelques éléments pour comprendre la conciliation demandée par PCVP

Avocat de P&V : Maitre Francis Lefevre   _ Conciliateur : Abitbol & Rousselet

Les points forts de la visio conférence du cabinet GOBERT et l’UNPI (Jeudi 25 /02), et de celle de la FNAPRT animée par sa présidente Mme Pagès et maitre Callut (Samedi 27/02).

 

Pourquoi P&V a demandé le régime de protection ?

Le groupe P&V (P&V resorts, MAEVA,ADAGIO, Center Park, …) est actuellement dans une mauvaise situation financière avec un gros déficit en 2020, et un CA en baisse.

Il a néanmoins obtenu un PGE (prêt garanti par l’Etat) de 240 millions d’euros.

Depuis le 2 février à la demande de Pierre et Vacances/Center Parcs une procédure de conciliation a été ouverte par le Tribunal de Commerce. Cette période durera 5 mois et sera renouvelable 1 fois.

Durant ces 10 mois seront suspendus :

    •  Toutes les créances échues au 2 février et celles à venir
    •  Toutes les actions judiciaires en cours concernant le domaine de la conciliation

Pendant cette période les clauses des baux signés continuent à s’appliquer aux seuls bailleurs.

 

La conciliation

P&V va demander des reports ou des abandons de loyer, et devra présenter un plan de restructuration.

Le conciliateur fera un audit complet des finances du groupe.

Le conciliateur va mettre en place des groupes de travail sous 10 jours environ.

Dans la phase actuelle de structuration, il n’est pas possible de savoir si une segmentation par activité, par entité, par site mer ou montagne sera effectuée.

Le conciliateur va négocier avec une dizaine d’avocats, la FNAPRT et l’UNPI. Les négociations sont confidentielles.

 

Qui est concerné ?

Cette conciliation concerne les personnes y ayant été associées par le biais de délégation de signatures données à différents cabinets d’avocats.

Le collectif 3C a été la première Association à initier une action de groupe. Il a mandaté Maitre Jervolino/ cabinet GOBERT pour proposer un mandat de représentation à tous nos Bailleurs pour lancer une action collective.

Tous les Bailleurs ayant mandatés le cabinet GOBERT via le 3C pour le 1er confinement sont automatiquement inclus dans la négociation.

Il n’y a pas à ce jour de date limite de participation à l’action collective, mais le cabinet Gobert fait savoir qu’il subit des pressions pour donner au plus tôt la listes des bailleurs impliqués.

Il y a donc URGENCE pour tous les bailleurs qui ne se sont pas encore mobilisés à rejoindre le 3C.

Pour les propriétaires isolés, la FNAPRT et le cabinet Gobert accueillerons les candidatures individuelles moyennant une rémunération supplémentaire.

Si la conciliation échoue, le groupe PVCP pourrait être placé en plan de sauvegarde, avec un étalement de la dette sur 12 ans.

Chaque bailleur représenté pourra accepter ou pas le plan négocié. Les conditions du plan s’appliqueront à tous les bailleurs représentés d’une façon équitable entre tous les sites.

En cas de refus, ces propriétaires devront, s’ils le veulent, intenter des procédures individuelles à leur frais.

Les personnes actuellement en bail, tant que la conciliation est en cours ne disposent pas de leur bien (ils ne peuvent donc l’occuper en dehors des périodes prévues) ni résilier le bail – hors indemnités d’éviction.

Comme toujours, en cas de vente le bail accompagne la vente.

 

MOBILISATION

Durant l’été 2017, le 3C à crée un blog spécial CAPBAIL pour informer les propriétaires adhérents ou pas au 3C.

Nous allons réactiver ce blog.

 

 

En octobre 2017, environ 550 propriétaires ont signés le bail précaire proposé par P&V, avec une baisse de loyers et la prise en charge totale des charges de Copropriété par le propriétaire.

En octobre 2020, environ 320 renouvellements ont été signés, et à ce jour 80 bailleurs ont mandaté notre avocat.

Actuellement, par le biais de l’autofacturation pratiquée par P&V, les dettes ont été comptablement effacées. Pour que les sommes que P&V leur doit, soient prises en compte dans la conciliation, les propriétaires doivent s’associer DE TOUTE URGENCE à l’action en cours. 

Pour ceux qui n’adhèrent pas encore individuellement ou dont la copropriété n’a pas déjà adhérée, vous trouverez en PJ le bulletin d’adhésion 2021 et le RIB du 3C.

 Si les 3 conseils syndicaux des copropriétés (Village C, Village L et village M seules copropriétés du Village non adhérentes au 3C), décident d’adhérer collectivement dans les 3 prochains mois , bénéficiant ainsi d’une remise de 50% sur les cotisations, les adhérents individuels ayant cotisés en 2021 seront remboursés.

Le Bureau du 3C

 

word / version imprimable

Voir les commentaires

Publié le 16 Février 2021

Bonjour à tous les propriétaires en bail
Vous avez reçu hier par mail un message du groupe P&V, puis un autre mail du conciliateur Abitbol & Rousselet qui vient d’être mandaté par le Tribunal de Commerce de Paris.
En complément, ci-dessous le communiqué du cabinet d’avocats du collectif 3C.
Les propriétaires signataires de l’action de groupe mis en place fin septembre n’ont rien à faire, pour ceux qui n’ont pas encore envoyé un dossier vous trouverez le lien dans le texte.
Le Bureau du 3C

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau 3C

Publié dans #2021, #BAUX, #3C - P&V

Publié le 6 Février 2021

Suite au mandat que vous avez confié au cabinet GOBERT / maître Jervolino, vous trouverez ci-joint la communication à votre attention portant sur l’évolution du dossier et notamment l’ouverture d’une conciliation judiciaire par le groupe P&V et ses créanciers.

Voir les commentaires

Publié le 30 Janvier 2021

Ci-dessous quelques extraits d'informations parues sur le net, suite au Conseil d'Administration du groupe P&VCP, qui s'est tenu hier.

 

 

 

 

Par Christophe Palierse

Publié le 29 janv. 2021 à 14:51Mis à jour le 29 janv. 2021 à 15:48

   Les grandes manœuvres sont donc bien engagées chez Groupe Pierre & Vacances Center Parcs, avec pour objectif un grand bol d'air sur le plan financier. Le numéro un européen des résidences de loisirs, dont l'activité est toujours paralysée par les conséquences de la crise sanitaire et la fermeture administrative de ses établissements, a annoncé vendredi que son conseil d'administration a décidé de « solliciter l'ouverture d'une procédure amiable de conciliation. »

   Cette procédure, dont « Les Echos » avaient indiqué qu'elle était à l'étude , « a pour objectif de mener des discussions amiables avec les principaux partenaires du groupe sous l'égide du conciliateur », ajoute le groupe. Conformément à la procédure, le conciliateur sera nommé par le tribunal de commerce de Paris, dont dépend l'entreprise.

 

Terrible étau

   La procédure intervient alors que Groupe Pierre & Vacances Center Parcs est pris dans un terrible étau avec d'un côté l'absence de rentrées d'argent et de l'autre l'obligation de verser les loyers aux propriétaires. La question d'une recapitalisation de l'entreprise demeure. Dans son communiqué, elle indique d'ailleurs que « l'étude des mesures de renforcement des fonds propres du Groupe se poursuit. »

   Pour ce faire, deux banques conseil ont été mandatées, selon des sources concordantes, et des marques d'intérêt ont été exprimées, notamment par les sociétés d'investissement anglo-saxonnes Certares et H.I.G. Selon certains observateurs, la Caisse des Dépôts, acteur majeur du tourisme national et partenaire investisseur régulier au fil du temps, pourrait avoir un rôle à jouer par le biais de bpifrance, en prenant une part minoritaire aux côtés d'investisseurs privés.

  

   Pour mémoire Groupe Pierre & Vacances Center Parcs accumule les pertes depuis neuf ans, avec un déficit record de 336,2 millions d'euros au terme de son exercice 2019-2020 (clos fin septembre), pour un chiffre d'affaires avoisinant 1,3 milliard (-22 %).

Cauchemar

   L'exercice en cours vire au cauchemar pour l'exploitant des résidences de tourisme Pierre & Vacances, des villages Center Parcs, et distributeur d'hébergements via sa plateforme Maeva. Non seulement, son parc alpin est toujours menacé par la perspective de la « saison blanche », mais les Center Parcs sont fermés en France, en Allemagne, en Belgique, et aux Pays-Bas. Idem pour les Sunparks belges : ceux-ci sont fermés jusqu'au 1er février, « mais très probablement jusqu'au 1er mars ! », comme l'indique le site Internet de la marque… En résumé, Gérard Brémond (83 ans), le président-fondateur du groupe qu'il contrôle, fait face à une situation sans précédent.

   Le nouveau directeur général, Franck Gervais , ex-patron Europe d'Accor, devra toutefois mener une analyse stratégique particulièrement approfondie au regard de la situation actuelle du groupe. La cession d'actifs jugés non stratégiques n'est plus à exclure.

Voir les commentaires

Rédigé par PhP

Publié dans #2021, #3C - P&V

Publié le 15 Janvier 2021

 

Le 23 décembre Yann Caillère annonçait que le groupe resterait dans le rouge 

Source Le Figaro

 

En 20 ans, Gérard Bremond change 6 fois de DG ...

Après :

1995, François Georges,

2006, Eric Debry, ex Nvelles Frontières

2009, Sven Boinet, ex groupe Barrière

2013, Françoise Gri, ex IBM France, ex Manpower

2014, Olivier Bremond, ex Groupe Marathon

2019, Yann Caillère, ex Accord

2021, voici le nouveau DG :  FRANCK GERVAIS

Source Challenges

 

source Tourmag

 

"Bon Vent" ... Monsieur GERVAIS 

 

Site P&VCP

 

Voir les commentaires

Publié le 9 Décembre 2020

L’union faisant la force, l’union des Davids (Bailleurs isolés) commence à apporter des résultats tangibles.

Comme vous le savez le collectif 3c est adhérent à la FNARPT, comme 130 autres collectifs.

Nous remercions la FNAPRT pour les dernières  informations communiquées montrant que nous n’étions pas les seuls à trouver illicite la procédure de P&V sur l'autofacturation.

 

Comment gérer les « auto-factures » et les factures d’avoir adressées par les exploitants concernant la première période de confinement ?

Modèle de contestation de facture

Bien que tous les décisions de tribunaux ne soient pas systématique applicables à toutes les situations, voir à titre d’exemple un des derniers jugements :

CAPITAL Immobilier

 

Et sur France 3, la colère des bailleurs de Center Parcs

Nous ne pouvons que répéter que l’union fait la force, ce que de nombreux bailleurs ont déjà mis en application avec l’action collective (toujours ouverte) de Me Jervolino / cabinet GOBERT, et que d’autre part, 100% des gagnants du loto ont tenté leur chance !

JF D pour le 3C

 

Voir les commentaires