Publié le 26 Octobre 2018

   

 

 

    Les violentes pluies que le Var vient de connaitre ne sont pas hélas, exceptionnelles, voici un extrait du journal l’Illustration paru en 1900 et repris en 2017 dans l'excellente série Chroniques d'un autre temps, par André Peyregne, dans Var Matin, qui relate l’effondrement d’une pile du pont d’AGAY.

  En pleine saison 80 trains par jour circulaient sur ce pont.

 

VAR MATIN - article d'André Peyregne - 4 Juin 2017

VAR MATIN - article d'André Peyregne - 4 Juin 2017

Le titre très sobre de l'Illustration - 29 /12/ 1900

Le titre très sobre de l'Illustration - 29 /12/ 1900

  En 1900 seul le train permettait de relier Paris à Nice via Marseille ( ligne PLM ). La route touristique « La Corniche d’Or » ne sera ouverte qu’en 1903, sa construction fera l’objet d’un prochain article.

 

Extraits du N°  3018 du journal l’Illustration

    "Les culées du pont d’Agay, affouillées par les grosses eaux d’automne, ont subi un tassement tel que le pont, après le passage du train de luxe de Nice, qui le franchit en pleine vitesse, a donné des signes indéniables de fléchissement. La circulation sur ce pont étant, en pleine saison, d’environ quatre-vingts trains par jour.    

La compagnie Paris-Lyon-Méditerranée a eu recours au génie militaire, qui va bientôt lancer un pont de fortune destiné à assurer la circulation pendant que les ingénieurs de la Compagnie et ceux de l’Etat feront exécuter les travaux nécessaires pour rendre l’ancien pont à la circulation."

Voici la procédure imaginée à l’époque afin de ménager la fragilité du pont :

    " Les machines elles-mêmes ne traversent pas le pont. Le train arrive d’Agay, les voyageurs doivent descendre et la locomotive se gare sur une voie construite ad hoc, une seconde machine prend le train en queue et lui imprime un élan suffisant pourqu’il puisse franchir seul le pont. Au dela, une nouvelle machine se chargera de le conduire à destination."

      "Cette manœuvre, toute de prudence, parait compliquée, mais en réalité est assez simple et n’a rien pour effrayer les voyageurs."

Et le jounaliste de l’Illustration ajoute :

     "Pour les malades, la Compagnie a eu soin de mobiliser des fauteuils à porteur et les équipes nécessaire à leur service."

 

Le Pont D'Agay - Edition Maillan  - collection Ph Pons

Le Pont D'Agay - Edition Maillan - collection Ph Pons

Le pont d'Agay vers 1907 - Edition LL - collection Ph. Pons

Le pont d'Agay vers 1907 - Edition LL - collection Ph. Pons

Dans la rade d'Agay, on aperçoit le Chateau d'Agay qui sera détruit par les Allemands en mai 1944 (article en préparation)

Retro Flash : 1900 - Le Pont d'Agay menace de s'effondrer
Le pont d'Agay - Octobre 2018 -  © Ph Pons

Le pont d'Agay - Octobre 2018 - © Ph Pons

Sources Iconographiques

  L'Illustration N° 3018

 

  Var Matin Juin 2017

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Pons

Publié dans #CULTURE & PATRIMOINE

Publié le 22 Octobre 2018

Si la piscine du Hameau fermée par P&V fin septembre, ne sera hélas accessible pour tous les propriétaires de Cap Esterel, elle fait par contre le bonheur de très nombreuses mouettes …

Fermeture de la piscine du Hameau

Voir les commentaires

Publié dans #2018

Publié le 8 Octobre 2018

Informations communiquées par l’ASCAPE

1/ Assemblée générale ASCAPE 2018 :

" Nous vous confirmons que l'AG de l'ASL se tiendra le 13/12/2018 - 14 h00 à Cap Esterel, et tout propriétaires, membre de fait de l'ASCAPE, est habilité à participer à cette AG (sans droit de vote s'il n'a pas de mandat de délégation): nous vous remercions de passer le message auprès de vos copropriétaires; toutefois, pour nous permettre d'organiser un bon accueil, nous demandons à chacun de confirmer sa venue par mail au plus tard le 3/12/2018, hormis pour les représentants officiellement convoqués".

 

2/ Ouverture Hiver :

" Grande désillusion: P&V nous a informé officiellement de leur renonciation à ouvrir cet hiver comme il avait été annoncé par Sylvain Leroy en réunion de syndicat du 19/09.  P&V ne lance aucune commercialisation avant fin Mars 2019 ".

 

Voir les commentaires

Publié le 6 Octobre 2018

 

    L'été 2018 vient à peine de nous quitter que nous ne pouvons nous empêcher de nous souvenir de ces beaux après-midi joyeux et animés où, rassemblés sur la terre rouge de la Place du Belvédère, nous avons fait rouler et tinter nos boules.

 

    Et oui, la pétanque est devenue une véritable institution que nous n'aurions manquée, sous quelque prétexte que ce soit, en ces belles fins de journées estivales.

 

Cap sur la boulestérel 2018
Cap sur la boulestérel 2018

   Le soleil, la chaleur, le vent où la pluie n'ont jamais fait reculer tous ces passionnés venus de tous les coins du Village de Cap Estérel, qu'ils soient du Hameau, des Fleurs, de l'Esquinade, des Bastides et que sais-je encore, tenant l'étui magique du bout des doigts d'où tomberont à terre, lorsque l'heure aura sonné, deux... ou trois boules, pesant à elle seule, entre 650gr et 800gr.

  Et puis, vient alors le choix de la parcelle, au soleil ou à l'ombre, où l'équipe formée élira le meilleur terrain qui la fera vainqueur d'un tournoi improvisé.

Cap sur la boulestérel 2018
Cap sur la boulestérel 2018
Cap sur la boulestérel 2018

  Mais cette place devient aussi, à cette occasion, un merveilleux lieu de rencontres interrégionales de France... et d'ailleurs... où chacun de nous décline, avec conviction, les spécialités géographiques, architecturales ou gastronomiques qui les rendent si fiers.

Cap sur la boulestérel 2018
Cap sur la boulestérel 2018
Cap sur la boulestérel 2018
Cap sur la boulestérel 2018

   Puis, lorsque le soleil s'est retiré et que la lune argente le ciel étoilé, les parties acharnées se terminent, Place du Belvédère, sous les lueurs des réverbères seuls témoins des derniers points obtenus.

L'été 2018 se termine à  regret, laissant place à l'espoir de nous retrouver

tous, et en forme, en 2019.

 

 

 

 

š˜™ šš˜™  š˜™˜™

Voir les commentaires

Rédigé par Monique Souviraà-Labastie

Publié dans #2018 - Actualités