Petite Histoire en Images de l'ILE d’OR

Publié le 26 Mai 2018

 

« J’ai découvert l’Ile d’Or en achetant un appartement à Cap Esterel en 1990.
En m’appuyant principalement sur les recherches réalisées par J.P Hereyres et sur le livre de Mme Bureau-Lagane, je vais essayer de vous transmettre ma passion pour ce site unique (classé parmi les 60 plus beaux sites de France) à travers des documents qui retracent les 3 vies de cette ile et de ces 3 propriétaires très atypiques :
- Léon Sergent architecte – joueur de cartes.
- Auguste Lutaud : médecin - inventeur-constructeur de la Tour , Roi autoproclamé.
- François Bureau : commandant de marine – rénovateur- conservateur du patrimoine.

Philippe Pons

1866 - Carte d'état major

1866 - Carte d'état major

 

1891 – photo réalisée par James Jackson. Document BNF / Gallica

1891 – photo réalisée par James Jackson. Document BNF / Gallica

Vers 1900 -  carte postale édition Helmlinger – collection Ph. Pons

Vers 1900 - carte postale édition Helmlinger – collection Ph. Pons

Vers 1905, l’Estacade., située sur l’actuelle plage du Dramont, lieu de chargement sur des voiliers des pavés de porphyre extraits des carrières situées sur l’emplacement actuel des Lacs . Document BNF / Gallica

Voir les articles :

Sous les pavés … la plage – blog 3C / Mai 2016

 

1897 – l’Ile d’Or qui appartient à l’Etat est mise en vente aux enchères.

Léon Sergent géomètre devenu architecte en devient le propriétaire au prix de 280 F.

Villa Les Asphodèles – © Laurent Lenotre

 

Il construit le grand hotel de Boulouris, et de nombreuses villas à St Raphael, dont les Asphodèles, datant de 1885 réalisée pour un industriel anglais Sydney Bentall. Cette villa est devenue la mairie d’honneur de St Raphael.

 

 

1906 L’épouse de Léon Sergent supportant mal le climat de la côte d’Azur, il vend une partie de ses biens et part s’installer dans le Jura.

 

 

Dr Lautaud - collection BUI Santé

Auguste Lutaud est le médecin de l’importante colonie Anglaise de St Raphael. Il est propriétaire de la villa les Mimosas à Valescure.

Directeur de publication de L'Argus médical (1896-1898), du Journal de médecine de Paris et de La Médecine anecdotique, historique, littéraire (1901-1904), Auguste Lutaud est aussi à l'origine de la publication du Parnasse hippocratique, recueil de poésies fantaisistes, tirées de différents auteurs plus ou moins drôlatiques, sous le pseudonyme de Docteur Minime en 1884. Source Wikipedia

Dans une soirée de la bonne société raphaeloise, au cours d’une partie de whist bien arrosée , Léon Sergent perd une forte somme d’argent et propose à Auguste Lutaud de le rembourser en lui cédant l’Ile d’Or.

février 1909 un acte de vente est signé, le Docteur Lutaud acquiert l’ile pour 300 F / or.

septembre 1909 le docteur Lutaud décide de faire construire une tour sur son ile. Il est âgé de 62 ans.

Permis de construire – collection JP Herreyres

 

 

 

 

En 16 mois , une tour sarrasine à base carrée surmontée d’un chemin de ronde crénelé est construite.

La pierre est extraite de l’ile par des carriers du Dramont.

Septembre 1909 - La tour à mi-hauteur, photographiée par le Dr Lutaud.  - Document JP Herreyres

Septembre 1909 - La tour à mi-hauteur, photographiée par le Dr Lutaud. - Document JP Herreyres

La tour mesure 18 mètres de haut, 8 mètres de large, les murs ont 1 mètre d’épaisseur à la base.

1910, le 19 septembre le Dr Lutaud organise une grande fête pour l’inauguration de la tour.

Le Dr Lutaud se proclame « Roi de l’Ile d’Or » sous le nom d’Auguste 1er.

Dans la foulée, il frappe monnaie, timbre et papier officiel avec la création d’un hymne national.

Inscription en latin : REX Proprio Motu  >> Par Ordre du Roi

et en langue Arabe : Ton salut est dans la Sincérité, ainsi que la date MCCCXXVIII :1328

1328 correspond à la date de l'inauguration de l'Ile D'or dans le calendrier musulman.

( Merci à un de nos lecteurs M. Montachff pour cette précision reçue le 30/01/2019 )

Médaille en argent de 35 mm de diamètre, poids : 21 G, frappée par L. Patriarchi.

Je n'ai pas trouvé d'informations sur le nombre de médailles mises en circulation, selon certaines sources le nom du destinataire de la pièce pouvait être gravé dans le cartouche situé au dessus de la date.

(collection Philippe Pons)

1910 – Banquet d’Inauguration – document JP Herreyres

Angelo Mariani tout de blanc vêtu à genou devant la marraine. Derrière elle, le docteur Lutaud . (document site Angelo Mariani )

Ce lundi 19 septembre 1910, le « roi » Lutaud, le jour de son investiture, choisit une petite fille méritante du Dramont. Selon certains, cette jeune enfant n’est autre que la fille d’un contremaître italien, tailleur de pierres de la carrière du Dramont. Elle se nomme Amélie Borgini. Auguste Lutaud la désignera « marraine de l’île d’Or ». Après avoir reçu sa couronne et son sceptre, Auguste 1er écouta avec attention les quelques vers suivants récités par sa marraine :

Sire, acceptez sur ce plateau
Cette clef de fleurs entourées ;
Que cet hommage vous agrée,
O Roi, le premier des Lutaud !
Grand souverain de l’île d’Or.
Pour vos sujets, soyez un père.
Que votre règne soit prospère
Pendant de bien longs jours encore,
Vive le roi de l’île d’Or !

 

Invitation - source livre Marcel Carlini - Le temps retrouvé.

1913  la dernière fête ...

 

 

1914 - Avec la Grande Guerre qui commence le Dr Lutaud retourne en Bourgogne et devient médecin à Macon dans les hopitaux militaires.

Quand il revient au Dramont, il recevait en consultation les ouvriers de la carrière.

Il meurt en 1925, sans avoir abdiqué. Une urne contenant ses cendres repose dans un rocher au pied de la Tour.

1930 – Edition Levy / Neurdein  - Collection  Ph Pons

1930 – Edition Levy / Neurdein - Collection Ph Pons

Illustration guide Michelin 1930 - collection Ph. Pons

l'ILLUSTRATION - 1932 - Numéro spécial Salon de l'Automobile - Collection Ph . Pons

l'ILLUSTRATION - 1932 - Numéro spécial Salon de l'Automobile - Collection Ph . Pons

l'ILLUSTRATION - 1932 - Numéro spécial Salon de l'Automobile - - Collection Ph . Pons

l'ILLUSTRATION - 1932 - Numéro spécial Salon de l'Automobile - - Collection Ph . Pons

1932 – Article dans l’Illustration N° 4674, sur le Dramont et l’Ile d’Or – collection Ph Pons

1932 – Article dans l’Illustration N° 4674, sur le Dramont et l’Ile d’Or – collection Ph Pons

1933 -  edition Levy  /collection Ph Pons

1933 - edition Levy /collection Ph Pons

Almanach des Postes et des Télégraphes- Oberthur éditeur - illustration JL baron -

collection Ph. Pons

1944 - 14 Aout, débarquement allié en Provence, la plage de galet du Dramont est un des sites choisis par les Alliés.

C’est la 36eme division du Texas en compagnie de la 1ere division blindée Française qui débarque.

La Tour subit des dégâts lors des bombardements du 15 Aout 1944, et tout l’intérieur de la Tour est détruit par un incendie en 1945.

1947 -   Edition Munier  / collection Ph Pons

1947 - Edition Munier / collection Ph Pons

Photographie de Jean Roubier - livre la Cote d'Azur 1949

l'Ile d'or - edition CIM/ Combier - collection Ph Pons

l'Ile d'or - edition CIM/ Combier - collection Ph Pons

1950 - Sur cette photo aérienne datant des années 50, on aperçoit en arrière-plan, les carrières du Dramont encore en exploitation, et les maisons des mineurs avec l’école. L’exploitation de la carrière prendra fin en 1959.

Voici la Côte d'Azur - FLAMMARION - 1960 - photo Cas Oothuys - Collection Ph. Pons

Voici la Côte d'Azur - FLAMMARION - 1960 - photo Cas Oothuys - Collection Ph. Pons

Et dans les années 60, avec les campeurs commencent à profiter de la vue sur l’Ile d’Or. edition MAR - collection Ph Pons

Et dans les années 60, avec les campeurs commencent à profiter de la vue sur l’Ile d’Or. edition MAR - collection Ph Pons

 

En 1962  l’ile d’Or est vendue par Léon Lutaud, fils d’Auguste au commandant François Bureau.

François Bureau officier  de Marine  entreprend la remise en état de la Tour, il refait les étages, installe des citernes, un groupe électrogène et fait livrer des tonnes de terre pour créer un jardin méditerranéen.

Il passe tous les étés en famille sur son ile.

 

Carte postale édition Aris - Collection Ph Pons datant environ de 1975

On aperçoit sur cette photo les premiers aménagement effectués par François Bureau.

Le Village des Carriers et l’école ont été démolis en 1971/72.

En Juillet 1986 est créé la ZAC du Cap Dramont qui donnera naissance à notre village de Cap Esterel.

Restauration vers 1995. ©Philippe pons

François Bureau décède en Aout 1994 après avoir effectué son tour de l’ile quotidien à la nage.

Ses cinq enfants et seize petits enfants continuent à venir passer leurs vacances sur l'île, à entretenir et restaurer la Tour.

en 2012 un capteur solaire donne au site son autonomie énergétique.

 

Quand elle est habitée, un drapeau flotte au sommet de la tour.

 

 

vers 1910,encore une création très originale du docteur Lutaud le timbre INSULA AUREA , avec le croisant et l’étoile rappelant les origines sarrasines de la Tour.

Pas d'information sur le nombre de timbres imprimés.

Fonds Carlini - collection Médiathèque de St Raphael.

 

En 2013 : sortie de 5 timbres.

Le groupement Philatélique de St Raphael-Fréjus, réalise 4 timbres pour commémorer le centenaire.

La planche du Centenaire avec le tampon du 1er Jour

( Collection François Guinard )

 

et  La Poste dans une planche sur les Iles méditerranéennes.

La légende dit qu’Hergé se serait inspiré de l’Ile d’or pour illustrer son album Tintin et l’ile Noire.

La première version en Noir et Blanc date de 1937, les 2 autres de 1943 et 1965.

On peut signaler 2 points troublants :

- à l’intérieur de la tour de l’Île Noire se trouve un gorille où on voit très bien un rocher en forme de gorille.

- une grotte enferme une fabrique de faux billet, lorsque l’on fait le tour de l’île en bateau, on repère très bien la même entrée d’une grotte marine de forme triangulaire, juste à côté d’un escalier servant il y a fort longtemps aux contrebandiers venants de la mer…

 

En 1990, sur la première brochure commerciale éditée par P&V pour présenter le vendre le concept de Cap Esterel l’Ile d’Or n’a pas été oubliée.

L’Ile d’Or est une source d’inspiration pour des milliers de photographes, et à titre personnel à chaque séjour à Cap je réalise des photos de ce joyau.

 

>> Le livre-synthèse de 130 pages sur le Dramont écrit par J-P Herreyres

 

>> L'Ile d'Or de Mme Laurence Bureau-Lagagne, aux éditions de l'Ile d'Or.

>> Exposition-rétrospective : Des Pavés aux Galets le Dramont se raconte

>> BNF / Gallica

>> Site Angelo Mariani

>> Marcel Carlini - Saint Raphaël - Le Temps Retrouvé - 1998

>> La Cote d'Azur - de Jean Roubier - 1949

>> L’Illustration 1932 , N° 4674

>>  L'Illustration 1932 - numéro spécial

>> Voici la Côte d'Azur - Flammarion - 1960

>> la Médiathèque de Saint Raphael -  fonds Carlini

 

>> Wikipedia

>> SNCF archives du Chemin de Fer

>> et la photothèque de ©Patrick Colombet et de© Philippe Pons

Petite Histoire en Images de  l'ILE d’OR

« A quelques encablures du rivage se trouve l’ile d'Or, un lieu magique. C’est une île qu’il faudrait inventer si elle n’existait pas. Comme un navire qui aurait largué ses amarres, elle semble s’être détachée du Dramont pour flotter au gré des vagues. »

Marcel Carlini

– historien / grand collectionneur –

*****************

Petite Histoire en Images de  l'ILE d’OR

Après la parution de l'article ,je viens d'obtenir cette photographie que je cherchais depuis longtemps.

Sur la ligne du PLM (Paris-Lyon-Marseille) les compartiments étaient décorés avec des photos N/B encadrées dans de l'aluminium. L'Ile d'Or faisait partie des illustrations.

Grand merci au service archives de la SNCF, et particulièrement à Mathieu Lapadu-Hargues,

mais la légende inscrite sur la photo : l'Ile Rousse- Corse  est erronée, le nom du photographe n'est pas identifié.

************

08/06/2018 - Cairn avec les galets de l'ile d'Or

 

Selfie et Ile d'Or depuis la crique de Boulouris - 14/06/2018

 

Rédigé par Philippe Pons

Publié dans #CULTURE & PATRIMOINE

Commenter cet article

Genot Marylin 22/08/2020 08:59

Magnifique !

PhP 22/08/2020 10:17

Merci pour votre message.
cdt- Ph Pons

SYDO83 17/03/2019 09:43

Merci pour ce joli partage d'un pan d'Histoire de notre si belle région.

mantachff 30/01/2019 07:35

Je viens de passer un très bon moment à lire votre article. Merci!
L'année 1328 sur la pièce de monnaie est l'année du calendrier musulman correspondant à la date de la fête du Docteur Lutaud. (Il aurait pu l'écrire en chiffres arabe).

Ph Pons 30/01/2019 14:01

Je tiens à vous remercier pour cette précision.
Je vais faire un rectificatif sur l'article.

Forget thieey 31/07/2018 14:46

Merci pour cet éclairage très complet et bien documente.
Maintenant je regarderai cette ile en toute connaissance.
On ne se lasse pas de sa beauté sous les differents éclairages de la journée.

MICHALICKI VICTOR 29/05/2018 14:37

J'avais déjà lu et vu pas mal d'écrits et photos concernant l' Ile d'Or. Mais ce que Philippe Pons a réalisé avec cet article est ce qui m' apparait aujourd'hui le plus complet et le mieux illustré. Ce travail important est à l' évidence une remarquable réussite. MERCI, BRAVOS et FELICITATIONS.

29/05/2018 18:45

Merci pour vos messages très encourageants.
Nous avons la très grande chance d’être propriétaire sur un site unique qui possède un passé humain peu commun à travers les mineurs du Dramont et des attraits touristiques proches très nombreux
J’ai encore en projet plusieurs sujets à vous proposer, mais il me faut rechercher documents et illustrations.
A bientôt pour la suite …j'y travaille !.
Philippe

HENRI 28/05/2018 18:09

Merci pour ce rappel historique
C'est une plus value pour Cap Esterel

Christian 28/05/2018 17:50

Bien que normand, proche d'iles bien connues à l'ouest du Cotentin, j'ai trouvé fort passionnante cette histoire des 3 vies de l'île d'Or. Merci Philippe de nous faire partager ta passion pour ce site.

Lerminet Annie 28/05/2018 15:51

Félicitations pour cet historique très imagé. J-avais acheté un livre sur le sujet mais avec les photos c'est plus agréable à consulter.

Coosemans 28/05/2018 10:11

Une réelle valeur ajoutée à ce blog.

Lambert Alain 28/05/2018 09:35

Très intéressant article qui donne indirectement une histoire à Cap Esterel.
Merci au rédacteur.
Après les carrières de porphyre et l'ile d'Or, jamais 2 sans 3 ....?