Saint Valentin : Lever de soleil sur le Dramont

Publié le 14 Février 2021

Saint Valentin : Lever de soleil sur le Dramont

En cette période hivernale les lumières sont très différentes de celles que nous connaissons en été.

Photographier c’est écrire avec la lumière.

Merci à Patrick Colombet qui depuis le Hameau de Cap Esterel nous fait partager le lever de soleil de ce matin sur le Dramont. (photos prises entre 7h30 et 7h40)

 

Il faut se rappeler que jusqu’en 1936 et les congés payés , les villes de la Côte d’Azur : Nice, Cannes, St Raphael, Valescure, Agay étaient des stations hivernales surtout fréquentées par de riches Anglais et leurs domestiques.

extrait du Guide JOANNE - 1909

Guide JOANNE - 1907 - collection Ph. Pons

   Le dernier recensement en ligne des archives du Var, indique qu’ en 1931 , à Agay il y a 73 maisons et 540 habitants, et 83 maisons et 720 habitants au Dramont.

 

L'Esterel , illustration du guide JAONNE 1907

Sur la route du mimosa

 

Photographies © Patrick Colombet - article et documents Philippe Pons

Rédigé par Patrick Colombet et Philippe Pons

Publié dans #2021, #CULTURE & PATRIMOINE

Commenter cet article
V
Merci beaucoup pour l'ensemble de vos documents passionnants. Nous aimons beaucoup cette région.
Répondre
B
Magnifique photos d'un ciel flamboyant sur notre site exceptionnel. Vivement que l'on puisse s'y ressourcer.
Merci à Patrick Colombet et Philippe Pons
Répondre
C
Félicitations pour les photos, les textes et cette évocation d'un endroit qui nous est cher même si compte tenu de la distance il nous est difficile (surtout en cette période) de nous y rendre fréquemment
Profitez en bien
Répondre
L
Félicitations pour avoir capté aussi bien un ciel si contrasté.
A l'heure du petit déjeuner c'est un bon démarrage de la journée
Répondre
S
Merci pour ces lueurs aurorales !!
Répondre
P
Très belles photos et l'histoire de la région toujours intéressante. Merci.
Répondre
D
Merci pour cette évocation du passé.
Etant raphaëlois d'origine, dans mon enfance, j'ai participé aux fêtes de la Ste Baume au cours de laquelle était réalisé un pèlerinage à la grotte de l'ermite St HONORAT suivi d'un bal donné en contrebas de cette grotte avant de regagner Saint Raphaël par la micheline que l'on allait prendre au Trayas en réalisant une farandole. Cette farandole se recomposait à la descente de la micheline et se dirigeait à partir de la gare vers le marché de la République où était donné un nouveau bal le soir...
Peut être que Philippe Pons pourra nous conter cette tradition avec plus de précision et de documentation.
Avec tous mes remerciements
Daniel RIITANO
Répondre
Y
Impossible d'imaginer d'aussi bons moments de partage aujourd'hui. Super récit. Merci